Industrie 4.0

La 4e révolution industrielle

L’Alliance Industrie du Futur (AIF), association loi 1901, rassemble et met en mouvement les compétences et les énergies d’organisations professionnelles, d’acteurs scientifiques et académiques, d’entreprises et de collectivités territoriales, notamment les Régions, pour assurer, en particulier, le déploiement du plan Industrie du Futur. L’AIF a notamment détaillé les briques technologiques nécessaires à la transformation des industries.

Un plan gouvernemental

En 2015, l’État lance un programme pour l’industrie du futur, coordonné par l’Alliance Industrie du Futur, qui vise à moderniser l’industrie en France. Ce programme est destiné à conserver et développer une activité industrielle forte, innovante, exportatrice, génératrice de richesses et créatrice d’emplois. L’usine du futur répond à plusieurs transitions : énergétique, écologique, numérique, organisationnelle et sociétale. L’enjeu consiste à poursuivre la modernisation de l’outil de production et d’accompagner les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, de leurs organisations, de leurs modes de conception et de commercialisation, dans un monde où les outils numériques font tomber la cloison entre industrie et services.

L’industrie française en quelques chiffres :

Nombre d’entreprises industrielles : 270 000

Nombre d’emplois : 3 millions

CA : 1 000 milliards d’euros dont 34% à l’export

Les briques technologiques

La DGE – Direction Générale des Entreprises – a répertorié les technologies prioritaires et applicables pour mettre en œuvre l’industrie du futur. Cet inventaire est présenté dans l’ouvrage du CETIM “Technologies Prioritaires 2020” qui fait apparaître cinq tendances majeures :

L’avènement du numérique modifie les usages et raccourcirent les cycles

La conception et la fabrication sont intimement liées

L’Homme reprend sa place au centre du système productif

L’usine est économe et respectueuse de l’environnement

La mesure, le contrôle et la surveillance favorisent l’anticipation

Ces cinq tendances sont mises en œuvre au travers de briques technologiques qui constituent l’architecture se rapportant à des applications spécifiques liés à des secteurs d’activité industriels et applicables dans ceux des services, cela concerne plus de 60 macro-briques regroupées en 11 technologies clés et près de 400 briques Industrie du futur, répertoriant et classant toutes les disciplines et technologies indispensables à l’Industrie du futur (les matériaux, l’électronique, les automatismes, le numérique...).

Les enjeux

Découvrez les différents leviers de compétivité en lien avec l'industrie du futur.

  • Nouveaux modèles économiques et sociétaux
    La finalité de la stratégie Industrie du futur, c’est l’invention de nouveaux modèles économiques :

    • Par l’évolution des modes de relations avec le client
    • Par la proposition d’offres centrées sur les usages (ex : économie servicielle).
  • Technologies de production avancées
    Ce sont des procédés et des matériaux qui sont à la pointe de la technologie et écoresponsables. Ces nouvelles générations d’équipements vont considérablement renforcer la capacité d’adaptation de l’outil productif.

  • Nouvelle approche de l’Homme au travail
    L’Industrie du futur utilise les capacités cognitives de l’Homme au travail : son intelligence, sa capacité à interpréter des situations complexes et à définir des stratégies de réaction adaptées. Désormais l’Homme est plus superviseur qu’opérateur, il utilise la machine pour les tâches nécessitant de la force, de la répétabilité et pour les actions longues et pénibles.

  • Usines, lignes, îlots connectés, pilotés et optimisés
    Les îlots, les lignes et les usines vont être connectés, optimisés et pilotés en s’affranchissant des organisations linéaires et des fonctionnements en silos.

  • Relations clients / fournisseurs intégrées
    L’Industrie du futur sera conçue de manière à fonctionner en réseau, des fournisseurs aux clients, à recomposer facilement sa chaîne de valeur afin de s’adapter aux évolutions du marché et des technologies et à mettre à disposition un outil de production flexible et reconfigurable.

  • Objets connectés et internet industriel
    Ce sont des technologies qui permettent de connecter les produits et les machines entre eux, le tout grâce à des infrastructures sécurisées.

Les vitrines

Découvrez les vitrines dans le Grand Est

VISITEZ LE SITE WEB

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.